Artistes impliqué·es

Studio Monstre

Mathilde Souchaud et Théophile Sclavis

Artistes impliqué·es

Mathilde Souchaud et Théophile Sclavis

STUDIO MONSTRE
25, rue Victor Hugo, 86240 Fontaine-Le-Comte studiomonstre.adm@gmail.com
Contact artistique / production : Mathilde Souchaud / 06.12.67.92.31
Diffusion : Théophile Sclavis / 06.88.34.82.30
Contact administratif : Julie Reynard - JR Company contact@jrcompany.fr
Site internet

Démarche artistique

STUDIO MONSTRE est une compagnie théâtrale implantée à Poitiers depuis janvier 2016. La compagnie est dirigée par Mathilde Souchaud, metteuse en scène et comédienne, formée à l’ENSATT de Lyon, associée à Théophile Sclavis, comédien et marionnettiste.

Le travail du Studio s’inscrit dans une réflexion pour l’émergence d’un jeu d’acteur qui s’affranchit des soucis de cohérence esthétique et de logique psychologique. La pratique du théâtre permet ainsi de constituer un espace-temps éphémère, au sein duquel il nous appartient de réinventer l’ensemble des lois qui régissent ce qui est supposé être la réalité. Lois physiques, esthétiques et politiques. Nous défendons l’idée que rien n’est immuable et que nous pouvons choisir la nature des bouleversements. Les changements peuvent-être invisibles à l’oeil nu et pourtant décisifs.
Nous avons à notre disposition quatre outils d’exploration : un espace en trois dimensions, une durée, des corps et un texte. Notre pratique du théâtre s’adresse d’abord à l’individu, interroge l’équilibre de ses forces, souhaite troubler son univers intime. La scène est pensée comme un lieu d’introspection à l’échelle de la société, qui peut faire du théâtre un outil du bouleversement politique. Aussi, de façon plus apaisante, un lieu de réparation des parcours individuels et collectifs. L’acteur et son rapport au jeu deviennent donc, nécessairement, une préoccupation centrale, une obsession, au sein de nos réflexions. L’objet et la marionnette tiennent une place essentielle dans cette recherche, car ils nous permettent d’interroger la place de l’acteur, sa fonction et son engagement.

Ecritures dramatiques contemporaines

La compagnie a pour objectif de faire découvrir des auteurs d’aujourd’hui qui s’adressent au monde d’aujourd’hui. Le Studio est engagé dans un travail au long cours sur les écritures contemporaines avec les créations françaises de Mon bras (solo pour un acteur-manipulateur) et Salut Terrestre (création 2021), deux textes de l’auteur anglais Tim Crouch, Love and money de Denis Kelly et Alice ou le voyage intérieur (théâtre d’objets et vidéo), adaptation théâtrale de Mathilde Souchaud d’Alice aux pays des merveilles de Lewis Carroll. Suite à ce cycle sur les écritures anglaises, le Studio passe une commande à Martinage, jeune autrice française, pour sa prochaine création Rémi Béton (création 2022).

Passe-moi le texte

Passe-moi le texte est un dispositif conçu et organisé par Studio monstre afin de favoriser la découverte et la circulation des textes dramatiques contemporains auprès d’un public le plus large possible. Six rencontres dans l’année sont organisées entre des auteur.ices dramatiques contemporain.es et les publics. Le principe est simple : des metteur.euses en scène sont invité.es pour mettre en lecture un texte avec un groupe de lecteur.ices amateur.ices. Une soirée de lecture publique suivie d’une rencontre avec l’auteur.ice du texte est organisée à l’issue du stage.

Les créations

Rémi Béton de Martinage
Plus qu’une simple commande, le projet Rémi Béton, est un véritable partenariat entre Mathilde Souchaud, metteuse en scène et Mathilde Martinage, autrice, collaboration née d’une complicité datant de leurs années de formation à l’ENSATT. Mathilde Martinage est autrice de trois textes pour le théâtre, dont deux commandes de Patrice Douchet, metteur-en-scène et directeur de La tête noire - Scène conventionnée de Saran. Pour Rémi Béton, Mathilde Martinage nous plonge dans son univers fantastique à travers l’histoire de Rémi, jeune et brillante ingénieure, dont les parents voulaient tellement un garçon qu’au jour de sa naissance ils ne prennent même pas la peine de changer son prénom. Rémi, après diverses déconvenues sentimentales et professionnelles, se voit enfin confier le chantier de ses rêves : la construction d’un pont. Mais, ni ses collègues, ni son patron, ni même son mari ne vont laisser d’espace à son ambitieux projet. Ce qu’ils ignorent, c’est que Rémi est dotée d’un pouvoir effrayant : quand quelqu’un se met en travers de sa route, elle pose sa main sur son plexus solaire et alors, sans prévenir, les structures autour s’effondrent, emportant opportunément sur leurs passages tous ceux qui se mettent en travers de sa route.
DOSSIER
Teaser


Salut Terrestre de Tim Crouch
Salut terrestre est une pièce construite autour du livre même de la pièce qui est à la disposition de tous les spectateurs et acteurs présents le jour de la représentation. Comme le missel dont on se munit à l’église, Crouch propose qu’au début du spectacle, toutes les personnes présentes lisent et tournent les pages du livre ensemble au rythme de la représentation. Certain membre de l’audience sont invités par les acteurs à lire à voix haute et ainsi à prendre part à la narration. L’histoire de Salut Terrestre est celle d’un homme, Miles, qui pour expier une faute passée, manipule un groupe d’hommes et de femmes au moyen d’un livre prémonitoire qu’il a écrit sur la fin des temps. Dans cet ouvrage, il semble avoir tout prédit : il a fait les calculs nécessaires pour connaitre ce qui va être dit aux mots près et résume tout ce que subira l’univers jusqu’à la fin du monde, qui coïncidera avec la fin du spectacle. Ce projet, tel que l’équipe de Studio monstre l’a conçu, mêle pratiques professionnelles et amateurs : des acteurs amateurs en scène, une création sonore professionnelle, des spectateurs qui viennent faire une expérience unique, l’ensemble sous la direction du comédien Théophile Sclavis.
DOSSIER

Crédits photos : Alexandre Souchaud / Hervé Tartarin / Théâtre National d’Ecosse