Manufacture d'internet

Afficher les images
Afficher les images
Afficher les images
Afficher les images

Reset

Création

Le doux,
le caché, le
ravissement

Compagnie La Nef - Puce Muse

  • 23
    25
    Novembre 17

Création

Compagnie La Nef - Puce Muse

Jeudi 23 novembre à 10h30° et à 20h
Vendredi 24 et samedi 25 novembre à 20h
Tout public - Durée : 1h
Tarifs : 10€ tarif plein / 7€ pantinois, chômeurs, étudiants, carte Nef / 3€ minima sociaux
Réservation au 01 41 50 07 20 - reservation@la-nef.org
° Séance scolaires et professionnels

CRÉATION DU 23 AU 25 NOVEMBRE 2017 À LA NEF - MANUFACTURE D’UTOPIES

Direction artistique, conception musicale, méta-Instrument : Serge de Laubier
Mise en scène : Jean-Louis Heckel
Jeu : Cyrille Bosc
Scénographie : Catherine Hospitel
Lumière : Philippe Sazerat
Production : Puce Muse et La Nef - Manufacture d’utopies
Soutien : DRAC Île de France, SPEDIDAM, SACEM, ECM Le Chaplin

Opéra performatif en 6 préludes et 12 mouvements, Le doux, le caché, le ravissement est une exploration poétique autour de la main ; un questionnement sur l’intelligence du bout des doigts et sur le temps de l’instant. Installé dans des transats vibrants au cœur d’un dispositif sonore et visuel immersif, le public est invité à s’abandonner à une expérience sensorielle inédite.

La main figure parmi les premiers signes que l’homme a laissé de lui même. 35 mille ans avant notre ère, déjà, des hommes laissèrent l’empreinte de leurs mains sur les parois d’une grotte, quelque part dans les Pyrénées. La main n’est-elle pas ce par quoi l’Homme touche, saisit et façonne le monde ? Sans l’usage de ses mains serait-il seulement devenu Homme ?

Né de la rencontre entre Jean-Louis Heckel, marionnettiste et metteur en scène, et Serge de Laubier, compositeur et créateur du Méta-Instrument, un instrument électronique utilisant une technologie ultrasensible de détection du toucher, Le doux, le caché, le ravissement est un hommage à ce que les mains racontent. L’envie de partager le raffinement du toucher est à l’origine de ce concert tactile. Écouter un son et sentir sa vibration depuis des transats vibratoires. Convoquant Shakespeare, la philosophie de Winnicott, la musique de Bach ou Sibelius, tout autant que des textes, des vidéos et des compositions inédites, Serge de Laubier et Jean-Louis Heckel dessinent une symphonie de couleurs, de mots et de sons, à quatre mains.

Avant de s’installer dans des transats vibrants au cœur d’un dispositif sonore et visuel immersif pour un voyage sensoriel, l’installation interactive Six Préludes, permettra au public de manipuler des objets sonores et visuels au moyen d’interfaces tactiles.

Fruit d’une technologie ultrasensible de détection du toucher, ces interfaces sont celles conçues et utilisées par Serge de Laubier sur le nouveau Méta-Instrument 4 qu’il présentera pour la première fois en public.

Serge de Laubier

Compositeur, chercheur et musicien, Serge de Laubier fonde PUCE MUSE avec lequel il co-invente le Processeur Spatial Octophonique (brevet n°8600153). Il est aussi concepteur du Méta-Instrument et l’auteur des logiciels MIDI Formers (© INA-GRM) qui ont reçu le premier prix au Concours International de logiciels musicaux de Bourges 1996. Il a obtenu plusieurs récompenses notamment le FAUST d’OR 1992, le Grand Prix du Festival Vidéo Art de Locarno 1994, le 1er prix de composition du concours international de Bourges 1995, le prix spécial du jury au SATIS 2001. Ses dernières créations mêlent étroitement musique, images et nouvelles technologies. Elles ont souvent un caractère événementiel et monumental. Elles ont été jouées dans des cadres prestigieux comme : La Coupe du Monde Rugby 2011, Chalon dans la rue 2011, Nuit blanche 2010, Transitarte 2009 à San José Costa Rica, Bains Numériques 2008 à Enghien - les - Bains , Festival international de rue d’Aurillac 2007, Jeux méditerranéens d’Almeria 2006, pour l’année de la physique 2005, etc…

Cyrille Bosc

Comédien depuis 1979 / Sculpteur depuis 1999 (travail du métal)
Cyrille Bosc a débuté sa carrière de comédien en 1979 au théâtre avec Richard Demarcy et a notamment travaillé avec Ariane Mnouchkine (Théâtre du Soleil (80-84), Maurice Béjart, ( Théâtre de l’ancienne Belgique, Théâtre du Rond-point) Lucian Pintilié (Théâtre de la ville)… il a participé à la création de diverses compagnies indépendantes (groupe Beaux-Quartier, Tako-Age Théâtre pour lesquelles j’ai réalisé plusieurs mises en scène et / ou scénographies).
En tant que formateur, il a animé de nombreux ateliers aussi bien à l’université (Paris VII Jussieu, Paris VIII, Nanterre) que dans des institutions théâtrales,(théâtre F. Gémier d’antony, c.c. d’Orly Aragon-Triolet) en collège, primaire, L.E.P. à l’école du « Sapajou » (Montreuil).
Depuis 1999 , il mène parallèlement une activité professionnelle de sculpteur (travail du métal) plusieurs expositions à Paris et en province.