Spectacle

Le doux, le caché, le ravissement

Compagnie La Nef - Puce Muse

  • 10
    19
    Janvier 19

Spectacle

Compagnie La Nef - Puce Muse

Les jeudis 10 et 17 janvier 2019 spectacle à 14h
Les vendredis 11 et 18 janvier 2019 spectacle à 11h et à 19h
Les samedis 12 et 19 janvier 2019 parcours interactif à partir de 17h, spectacle à 19h
Tout public
Durée : 1h
Tarifs : 10€ tarif plein / 7€ pantinois, chômeurs, étudiants, carte Nef / 3€ minima sociaux, enfants de moins de 10 ans
» RESERVEZ EN LIGNE

Direction artistique, conception musicale, méta-Instrument : Serge de Laubier
Mise en scène : Jean-Louis Heckel
Texte et conception dramaturgique : Jean-Louis Heckel, Serge de Laubier et Catherine Hospitel
Jeu : Cyrille Bosc
Scénographie : Catherine Hospitel
Lumière : Philippe Sazerat
Production : Puce Muse et La Nef - Manufacture d’utopies
Soutien : DRAC Île de France, SPEDIDAM, SACEM, ECM Le Chaplin

Opéra performatif en 6 préludes et 12 mouvements, Le doux, le caché, le ravissement est une exploration poétique autour de la main ; un questionnement sur l’intelligence du bout des doigts et sur le temps de l’instant. Installé dans des transats vibrants au cœur d’un dispositif sonore et visuel immersif, le public est invité à s’abandonner à une expérience sensorielle inédite.

La main figure parmi les premiers signes que l’homme a laissé de lui même. 35 mille ans avant notre ère, déjà, des hommes laissèrent l’empreinte de leurs mains sur les parois d’une grotte, quelque part dans les Pyrénées. La main n’est-elle pas ce par quoi l’Homme touche, saisit et façonne le monde ? Sans l’usage de ses mains serait-il seulement devenu Homme ?

Serge De Laubier, compositeur et inventeur du méta-instrument, nous livre à travers ce concert immersif la quatrième et dernière version de son instrument numérique. Allongé sur un transat, le spectateur vit une expérience singulière où l’image et le son sont intimement mêlés.
Les textes interprétés par Cyrille Bosc deviennent une matière qui se mélange au son, à la musique et à l’image. Il s’agit de ne pas dissocier le sens et le sensible. Les cinq doigts de la main et les cinq sens sont sollicités pour nous emmener dans un voyage qui nous transporte au-delà de notre perception fragmentaire.

PRELUDES

Les samedis, deux heures avant chaque spectacle, l’ensemble du dispositif et le théâtre seront ouverts afin que le public déambule et explore par lui-même l’installation performative Six Préludes pour écouter voir du bout des doigts. Pendant ce laps de temps, il y aura la possibilité de faire des interviews, de 15 à 20 minutes, pour l’Appel à tes mains. La main des interviewés sera ensuite moulée dans le but d’enrichir notre manothèque.

Serge de Laubier

Compositeur, chercheur et musicien, Serge de Laubier fonde PUCE MUSE avec lequel il co-invente le Processeur Spatial Octophonique (brevet n°8600153). Il est aussi concepteur du Méta-Instrument et l’auteur des logiciels MIDI Formers (© INA-GRM) qui ont reçu le premier prix au Concours International de logiciels musicaux de Bourges 1996. Il a obtenu plusieurs récompenses notamment le FAUST d’OR 1992, le Grand Prix du Festival Vidéo Art de Locarno 1994, le 1er prix de composition du concours international de Bourges 1995, le prix spécial du jury au SATIS 2001. Ses dernières créations mêlent étroitement musique, images et nouvelles technologies. Elles ont souvent un caractère événementiel et monumental. Elles ont été jouées dans des cadres prestigieux comme : La Coupe du Monde Rugby 2011, Chalon dans la rue 2011, Nuit blanche 2010, Transitarte 2009 à San José Costa Rica, Bains Numériques 2008 à Enghien - les - Bains , Festival international de rue d’Aurillac 2007, Jeux méditerranéens d’Almeria 2006, pour l’année de la physique 2005, etc…

Cyrille Bosc

Comédien depuis 1979 / Sculpteur depuis 1999 (travail du métal)
Cyrille Bosc a débuté sa carrière de comédien en 1979 au théâtre avec Richard Demarcy et a notamment travaillé avec Ariane Mnouchkine (Théâtre du Soleil (80-84), Maurice Béjart, ( Théâtre de l’ancienne Belgique, Théâtre du Rond-point) Lucian Pintilié (Théâtre de la ville)… il a participé à la création de diverses compagnies indépendantes (groupe Beaux-Quartier, Tako-Age Théâtre pour lesquelles j’ai réalisé plusieurs mises en scène et / ou scénographies).
En tant que formateur, il a animé de nombreux ateliers aussi bien à l’université (Paris VII Jussieu, Paris VIII, Nanterre) que dans des institutions théâtrales,(théâtre F. Gémier d’antony, c.c. d’Orly Aragon-Triolet) en collège, primaire, L.E.P. à l’école du « Sapajou » (Montreuil).
Depuis 1999, il mène parallèlement une activité professionnelle de sculpteur (travail du métal) avec plusieurs expositions à Paris et en province.