Résidence de construction - pas d'ouverture au public

DRACULA

Plaxus Polaire

  • Du
    25
    Janvier 21
    Au
    12
    Février 21

Résidence de construction - pas d'ouverture au public

Plaxus Polaire

En résidence de construction dans l’atelier, du lundi 25 janvier au vendredi 12 février 2021 


Mise en scène : Yngvild Aspeli
Jeu interprétation : les comédiens du Puppentheater Halle (DE)
Scénographie : Elisabeth Holager Lund
Musique : Ane Marthe Sorlien Holen
Création marionnettes : Yngvild Aspeli, Pascale Blaison, Elise Nicod, Manon Dublanc
Production, aides et soutiens : Puppentheater Halle (DE)


L’histoire de Dracula a sa propre vie. Elle s’immisce dans l’esprit des lecteurs. Est-ce la fascination dévorante pour un anti-héros surnaturel ? Ou bien notre peur ébouriffée de la mort et notre quête d’immortalité ?
Yngvild Aspeli vous concote un spectacle sanglant, hilarant, profondément dérangeant et assez bizarre, qui vous fera rire jusqu’à en hurler et hurler jusqu’à en rire. Mais il vous fera surtout aimer la vie.


« Le roman de Bram Stoker, Dracula, sera au centre de l’adaptation scénique, mais je souhaite également explorer les mythes et les mystères qui entourent les vampires et le personnage énigmatique du comte Dracula. La traduction du roman par l’islandais Valdimar Ásmundsson a retenu mon attention ; il est décrit comme « une narration plus courte, plus percutante, plus érotique et encore plus suspensive» que l’original.
L’utilisation de marionnettes est un choix évident pour raconter cette histoire, car nous restons toujours entre la vie et la mort, possédés et libres, morts et mots-vivants. La tâche consistera à découvrir comment l’histoire pénètre sous votre peau, comment la légende universelle peut déchirer une terreur intime. Comment faire sentir au public qu’il a invité un vampire dans sa tête… » Yngvild Aspeli

Yngvild Aspeli

Yngvild Aspeli, directrice artistique de Plexus Polaire, développe un univers visuel qui donne vie aux sentiments les plus enfouis. Les marionnettes de taille humaine sont au cœur de son travail. Mais la double présence de l’acteur-marionnettiste, la musique, la lumière et la vidéo, participent à la création d’un langage étendu pour servir et communiquer l’histoire.
Metteure en scène, actrice et marionnettiste, Yngvild Aspeli, a fait ses études à l’Ecole Internationale de Théâtre Jacques Lecoq à Paris (2003-2005), puis à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette (ESNAM) à Charleville-Mézières (2005-2008).
Au sein de Plexus Polaire, elle a créé: Signaux, Opera Opaque, Cendres et Chambre Noire. Elle crée Moby Dick en octobre 2020.