Résidence de création lumières

Gabriel

Compagnie Copeau Marteau

  • 25
    29
    Novembre 19

Résidence de création lumières

Compagnie Copeau Marteau

Pas de sortie de résidence.

En résidence du 25 au 29 novembre 2019

Conception et interprétation : Éléonore Antoine-Snowden
Avec l’aide de Jean-Louis Heckel et Olivia Lamorlette
Lumières : Olivier Ruchon
Création du pantin : Ma Fu Liang
Soutiens : La Nef - Manufacture d’utopies (Pantin, 93), La Générale (Paris 11), Simone - camp d’entraînement artistique (Châteauvillain, 52), Espace périphérique (Paris 19)

Duo pour pantin et comédienne
Un frère, différent, dépendant. Une sœur.
Une comédienne. Une marionnette.
Le souvenir d’un monde imaginaire comme point de départ, celui du frère adolescent quand la sœur était encore enfant, et le désir de le faire revivre sur scène. De chemins de traverse en digressions, Gabriel et sa sœur cherchent Gustave.

C’est l’histoire d’un voyage. Le voyage vers un monde imaginaire, le voyage d’une sœur vers son frère, le voyage à la rencontre d’un autre qui nous est si proche et que pourtant on ne comprend pas, on ne connaît pas.

C’est à la Nef que commence ce voyage vers l’utopie d’un frère. C’est ici que ce projet est né et, pendant cette résidence d’écriture, on essaiera d’assembler les briques et de continuer à inventer (découvrir?) le langage de Gabriel.

Éléonore Antoine-Snowden

N’oubliez pas que c’est avec nos marteaux que vous briserez les vitres”, disait en substance Jacques Copeau à ” l’usage des jeunes générations”. Comment, avec ce dont on hérite, on s’affranchit, on s’émancipe?
Copeau Marteau est une jeune compagnie et Gabriel est son premier projet.

Après avoir bourlingué et philosophé, vécu au Pérou et à Berlin, Eléonore se forme comme comédienne. Après l’école de théâtre, elle travaille avec plusieurs compagnies. Elle interprète des personnages historiques comme Elisabeth Vigée Le Brun, Louise Michel et Manon Roland. Elle joue dans une adaptation masquée du Manteau de Gogol. Elle découvre alors le masque et la marionnette et comprend que le monde est plus vaste.