Spectacle -Reprise

La véritable histoire du Cheval de Troie

Cie Brozzoni

  • 04
    07
    Novembre 19

Spectacle -Reprise

Cie Brozzoni

Lundi 4 novembre à 14h, mardi 5 novembre à 10h, jeudi 7 novembre à 20h
Tout public à partir de 9 ans
Durée : 1h
Tarifs : 10€ / 7€ / 3€
» RESERVEZ EN LIGNE

La véritable histoire du cheval de Troie



Énée, héros malheureux de la guerre de Troie, témoin du massacre de son peuple, et Tchavalo, musicien des rues, qui est le souffle, le vent et la liberté, racontent la dernière nuit, le massacre et la fuite de leur peuple. Héros antiques, ils sont aussi ces anonymes contemporains qui fuient la guerre au péril de leurs vies.

Mise en scène: Claude Brozzoni
Jeu interprétation : Guillaume Edé, comédien et chanteur / Claude Gomez, musicien
Scénographie : Elodie Monet
Musique : Claude Gomez
Lumière : Nicolas Faucheux
Costumes : Pascale Robin
Production, aides et soutiens : Production : Cie Brozzoni / Avec le soutien de Bonlieu Scène nationale Annecy et de la SPEDIDAM
La Cie Brozzoni est en convention avec le Ministère de la Culture et de la Communication DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et la Ville d’Annecy. Elle reçoit le soutien du Département de la Haute-Savoie.


Sur scène deux personnages, Énée, héros malheureux de la guerre de Troie, témoin du massacre de son peuple, et Tchavalo, musicien des rues, qui est le souffle, le vent et la liberté. A eux deux, ils racontent la dernière nuit, le massacre et la fuite de leur peuple… Héros antiques, ils sont aussi tous ces héros anonymes contemporains qui fuient la guerre au péril de leurs vies… Dans cette tragédie, tirée du mythe de L’Enéide, traitée comme un conte mais aussi comme un véritable témoignage, Guillaume Edé, le comédien, et Claude Gomez, l’accordéoniste, mêlent leur souffle à la poésie du texte. Sur la scène, en un peu plus d’une heure, se joue l’histoire intime des tragédies épiques. Une histoire forte, contrastée, toujours saisissante, d’où, à travers les chants, malgré la douleur et l’errance, renaît l’espoir d’une fraternité.


Ce spectacle est une rencontre entre des spectateurs, jeunes et moins jeunes, un comédien, chanteur et un musicien, sans aucun artifice, l’occasion d’un conte à dire, dans sa plus simple forme, à travers le mouvement, le jeu, la voix et la musique, un moment où le verbe se fait chair, souffle et voix, une rencontre où expérimenter la relation amoureuse, celle essentielle du conteur à son auditoire.
Cette histoire me permet d’aborder le problème de l’iniquité de la guerre, de la jalousie, de la traîtrise, de la ruse, pour évoquer l’espérance, l’idéal, le partage, l’amour, la paix et la fraternité.
Comme l’écrivait si bien Victor Hugo, « …Ouvrir les intelligences toutes grandes et aérer les âmes… »

Cie Brozzoni

Claude Brozzoni et Dominique Vallon créent leur compagnie en 1987, accompagnés depuis lors par la phrase de Tennessee Williams : « Rien de ce qui vit ne peut être petit ». Se fait entendre une langue incarnée d’où jaillit la force de la poésie. Leur vision d’un art évoluant au plus près de l’être et du Verbe a conduit la compagnie vers ces auteurs que sont Homère, Sophocle, Cervantès, Perrault, Brecht, Tennessee Williams, Peter Turrini, René-Nicolas Ehni, Laurent Gaudé, Mahmoud Darwich, Nelson Mandela. La cohérence de la démarche, ce même amour pour les textes qui font sens, n’ont jamais tari, au contraire.