Création

La Soustraction des fleurs

Vrod&Co

  • 16
    Septembre 17
  • 26
    Mai 18

Création

Vrod&Co

Samedi 26 mai 2018 à 20h
Tout public à partir de 10 ans
Durée : 1h
Tarifs : 10€ tarif plein / 7€ pantinois, chômeurs, étudiants, carte Nef / 3€ minima sociaux, enfant
Réservation au 01 41 50 07 20
reservation@la-nef.org

La Soustraction des fleurs se concerte avec Brice Coupey

Représentation le 26 mai 2018


Le trio La Soustraction des fleurs poursuit ses aventures à la Nef. Ce trio est un ensemble de création musicale œuvrant à partir des traditions orales du domaine français. Ensemble, ils frottent les silex des sons et des dits de la tradition populaire à ceux de l’improvisation, de la théâtralité et de l’écriture pour allumer leur feu. Ce soir, ils rencontrent le virtuose des formes marionnettiques Brice Coupey.
Tous 4, il vont chercher, improviser, s’écouter et se regarder pour trouver une qualité de relation au-delà de la simple illustration, afin de mettre à jour une expression où sonore et visuel finissent par se mêler en un seul et même geste artistique.

Interprétation : Brice Coupey (marionnettes, formes animées), Frédéric Aurier (violon, voix), Sylvain Lemêtre (zarb, voix), Jean François Vrod (violon, voix)

La Soustraction des fleurs se concerte avec la Nef

En résidence du 11 au 16 septembre 2017 
Représentation le 16 septembre 2017

Le trio La Soustraction des fleurs est un ensemble de création musicale œuvrant à partir des traditions orales du domaine français. Entre répertoire traditionnel, improvisation et théâtre musical, ils s’inventent leur folklore imaginaire. À La Nef ils frottent leur musique aux objets et marionnettes de Jean Louis Heckel et Pascale Blaison.

Interprétation : Frédéric Aurier (violon, voix), Sylvain Lemêtre (zarb, voix), Jean François Vrod (violon, voix), Jean Louis Heckel

Trio La Soustraction des fleurs

Crée en 2002, le trio réunit Jean François Vrod (violon, voix, direction artistique), Frédéric Aurier (violon, voix) et Sylvain Lemêtre (zarb, voix) auquel s’associe Samuel Mary pour la création lumière et scénographique. Ensemble, ils frottent les silex des sons et des dits de la tradition populaire à ceux de l’improvisation, de la théâtralité et de l’écriture pour allumer leur feu.