Manufacture d'internet

Afficher les images
Afficher les images
Afficher les images
Afficher les images

Reset

Atelier tout public

Les manipulés du lundi !

Atelier hebdomadaire de manipulation de marionnettes

  • Du
    08
    Janvier 18
    Au
    28
    Mai 18

Atelier tout public

Atelier hebdomadaire de manipulation de marionnettes

Du 8 janvier au 28 mai 2018 
Tous les lundis de 19h à 22h, hors vacances scolaires et jours fériés
Public : Tout public
Tarifs autofinancement : 600€ ttc, possibilité de paiement fractionné
Possibilité de financement AFDAS (ou autre) à titre individuel, pour le tarif nous contacter
Inscriptions : formations@la-nef.org - 01 41 50 07 20

Les manipulés du lundi !

Atelier hebdomadaire de manipulation de marionnettes dirigé par Jean-Louis Heckel et Sarah Helly, avec la participation de l’auteure Aurianne Abécassis.

Un atelier ouvert aux professionnels et aux amateurs désirant connaître la marionnette.
Nous vous proposons d’entrer dans l’univers de la marionnette en assistant à la naissance d’un texte inédit, écrit en parallèle de l’atelier par Aurianne Abécassis, à partir des sept personnages que nous ferons vivre et qui constituent la famille franco-algérienne Dhouib qui vit à Pantin. Les grands-parents, les parents et leurs trois enfants ont été fabriqués par Carole Allemand, ce sont des marionnettes portées en mousse qui nous donneront l’occasion de travailler les techniques de base de la manipulation : point fixe, délégation, regard, lipping etc… La deuxième partie de la saison sera consacrée à s‘approprier le texte d’Aurianne Abécassis et à lui donner corps sur le plateau.

Modalités pédagogiques
Autour des thématiques (entre autres) : famille à double culture, relations intergénérationnelles, liens avec un pays d’origine qui n’est pas celui qu’on habite, vie dans une ville en pleine mutation.
Différentes approches dans le travail :

  • Travail sur la technique de manipulation à partir de différents types de marionnettes de La Nef : sur table, gaines, portées.
  • Apprentissage des techniques de base de la manipulation : point fixe, délégation, regard. Définitions des postures, la gestuelle ; travail sur le souffle et la respiration.
  • Découverte du lieu de vie de la famille Pantinoise : une séance avec excursion dans Pantin pour construire un cadre commun et imaginer la vie de la famille.
  • Travail sur comment s’approprier un texte en marionnette. Avec des textes divers courts dans un premier temps, à partir du texte écrit par l’auteur dans un deuxième temps.
  • Restitution(s).

Jean-Louis Heckel

Acteur-marionnettiste et metteur en scène. Formé à l’Ecole Internationale Jacques Lecoq à Paris, il intègre la compagnie Philippe Genty avec laquelle il tourne en France et à l’étranger pendant 8 ans. Il est également comédien au Théâtre de la Jacquerie, au Théâtre de la Sébille, au Théâtre Ecarlate, au Théâtre du Rond Point. En 1986 il crée la compagnie Nada Théâtre avec Babette Masson. En 2006, il fonde La Nef - Manufacture d’utopies à Pantin. Responsable pédagogique de l’École Nationale des Arts de la Marionnette de 2004 à 2014, Jean-Louis Heckel se consacre aujourd’hui à la direction de La Nef.

Sarah Helly

Marionnettiste et comédienne. Elle travaille avec la compagnie Nie Wiem, pour des spectacles mêlant marionnettes, images vidéo et musique. Elle collabore aussi avec l’Embellie musculaire pour des performances dansées autour du textile et s’intéresse en particulier aux liens entre marionnette et poésie, elle a notamment créé une marionnette poétesse : La Voisine. Sarah Helly est également formatrice à La Nef – Manufacture d’utopies, où elle anime des stages et des ateliers de manipulation marionnettes depuis plusieurs années.

Aurianne Abécassis

Depuis plusieurs années, elle écrit pour le théâtre, la marionnette et la radio autour de problématiques politiques et sociales contemporaines. Ses textes mettent en jeu des personnages qui évoluent dans des pièces qui semblentêtre ultra-réalistes. Mais, petit à petit, la machine déraille, un univers parallèle se déploie et nous plonge dans un monde qui n’est plus tout à fait le nôtre.
« C’est le pas de côté de l’écriture » qui l’intéresse.
Là, dans cette faille, les travers de notre société s’engouffrent et se mettent en branle : il y est question du travail, des rapports de pouvoir, de la lutte des classes, de la violence qui nous entoure. Des espaces de résistance aussi. Surtout. Après avoir été accueillie en résidence d’écriture au Centre des Ecritures dramatiques de Wallonie-Bruxelles et à La Chartreuse pour La confiance, Aurianne Abécassis entame l’écriture d’un nouveau texte pour explorer, de manière toujours plus aiguisée, la tension entre l’engagement individuel et la responsabilité collective. Parce que le monde continue de lui donner du grain à moudre.