Il est l'heure de s'enivrer

DU TEXTE AU JEU THÉÂTRAL

Stage dirigé par Claude Brozzoni

  • Du
    21
    Octobre 19
    Au
    01
    Novembre 19

Il est l'heure de s'enivrer

Stage dirigé par Claude Brozzoni

DU 21 OCTOBRE AU 1ER NOVEMBRE 2019 (SAUF SAMEDI ET DIMANCHE)
De 10h à 18h - 10 jours - 70h


Public : Professionnels et amateurs confirmés
Financement : Possibilité de financement AFDAS (ou autre) à titre individuel, pour le tarif nous contacter.
Renseignements et inscriptions : formations@la-nef.org - 01 41 50 07 20

Stage dirigé par Claude Brozzoni


Ce stage s’adresse à tout-te comédien-ne ou marionnettiste désireux-se d’aborder le travail du jeu théâtral par l’apprentissage du texte.
Mon travail mêle burlesque, tragédie et musique. Il se concentre sur l’incarnation du texte et sa profération. Il ne part pas du jeu de l’acteur, mais de la réalité du texte. Comme pour un musicien, l’acteur doit partir de sa partition, de la lecture physique, de la diction, dans le respect des ponctuations qui donnent le sens du texte, pour atteindre son interprétation finale. Cette précision inscrit le texte dans son corps et son souffle et le conduit à l’évidence du « jeu/je ».
De cette exigence très physique naît un «personnage/évident». Il permet au spectateur d’entendre le texte dans toute la dextérité du jeu théâtral. Ce travail donne à l’acteur une très grande liberté et jouissance.

Claude Brozzoni

Claude Brozzoni est fils d’ouvriers. Il fait des études d’électronique. En 1976, il rencontre pour la première fois le théâtre. C’est un choc qui va bouleverser sa vie. Il quitte tout pour suivre, pendant huit ans, un plasticien metteur en scène, Jacques Quoëx, et une communauté avec qui il fonde la Kompagnie du Karton Pâte. Tous travaillent sur des pièces écrites collectivement. Durant toutes ces années, il réalise les décors, les lumières, le travail de son, et découvre la direction d’acteurs. De 1982 à 1984, il travaille au Théâtre d’Annecy, comme machiniste de plateau et électricien, apprenant ainsi les techniques de la scène. Au cours de ces deux années, il découvre le travail d’Alain Françon qui le marquera par sa grande exigence artistique. En 1984, il suit un parcours plus personnel. Il se forme comme acteur et joue chez d’autres metteurs en scène, montant bientôt ses propres spectacles. Il crée en 1985 la CIE BROZZONI-PICCAMIGLIO. Cette compagnie fait suite à sa rencontre avec un jeune auteur, Robert Piccamiglio. Il met en scène Dominique Vallon dans deux de ses textes. Sa formation sur le terrain, son rapport au décor, à la lumière, au son et son rejet d’une certaine froideur du théâtre des années 80 lui font prendre le chemin de la mise en scène.