Stage

Voix, scénographie et personnages : recherches marionnettiques à partir des Aveugles de Maeterlinck

Avec la présence de Véronique Dietschy, Alain Zaepffel et Antoine Vasseur

  • 19
    30
    Avril 21

Stage

Avec la présence de Véronique Dietschy, Alain Zaepffel et Antoine Vasseur

Du lundi 19 au vendredi 30 avril 2021 - 65h – 10 jours
6h/jour la 1e semaine 10h-12h 13h-17h
7h/jour la 2e semaine 10h-13h 14h-18h
Financement : Possibilité de financement AFDAS (ou autre) à titre individuel, pour le tarif nous contacter.
Renseignements et inscriptions : formations@la-nef.org - 01 41 50 07 20

Avec la présence de Véronique Dietschy, Alain Zaepffel et Antoine Vasseur


Construit en deux parties, le stage invite à une plongée dans le théâtre de Maeterlinck, dramaturge symboliste. En partant de la pièce Les Aveugles, les participant.es poseront leur voix à travers le texte et exploreront ensuite le processus de création scénographique.
Avec un détour par le chant, les participant.es établiront le médium de leur voix parlée et travailleront les relations entre voix texte et personnage par l’intermédiaire du corps de la marionnette.
Suivra un atelier d’expérimentation, à partir de propositions directement jouées et éprouvées au plateau, avec pour axe la question de la scénographie et de la mise en marionnettes. En travaillant la matérialité du texte, l’objectif vise à l’élaboration de maquettes scéniques en abordant la question de l’espace et de sa relation avec les choix de figuration des personnages.

Le comédien commence par établir le médium de sa voix parlée.
Il fait au préalable un détour par la voix chantée. Puis se pose dans le texte.
Le nouage de la voix à la langue s’obtient quand le souffle rencontre la voyelle, noyau de la syllabe longue ou brève, accentuée ou inaccentuée. S’enchâssent ainsi les étapes prosodiques, rythmiques de l’énonciation. Le couple voix-texte s’appréhende comme objet : on associe ou dissocie, par exemple le mouvement des membres d’une phrase (groupes syntaxiques) à ceux du corps de la marionnette.

Le comédien marionnettiste se fait instrumentiste de sa voix, de sa langue et de son corps, réorchestrés dans son imaginaire. Et le texte qu’il s’entend dire par la bouche de la marionnette vient de plus loin.
Alain Zaepffel

Programme détaillé

1e semaine : Véronique Dietschy et Alain Zaepffel
Jour 1 : Véronique Dietschy
Jour 2 : Véronique Dietschy
Jour 3 : Véronique Dietschy et Alain Zaepffel
Jour 4 : Véronique Dietschy et Alain Zaepffel
Jour 5 : Véronique Dietschy et Alain Zaepffel

2e semaine : Antoine Vasseur
Jour 6 : approche dramaturgique des questions de l’espace et de sa relation aux marionnettes – premières hypothèses scénographiques.
Jour 7 : esquisses en modèle réduit ou grandeur nature des premières hypothèses.
Jour 8 : prototypage et expérimentation des propositions, grandeur nature, au plateau.
Jour 9 : validation d’une hypothèse – expérimentation du fonctionnement de l’espace au plateau à l’aide des prototypes, en jeu et manipulation.
Jour 10 : ajustements et approfondissement de la proposition.

Crédit image : illustration Nicholas Roerich