Spectacle

Mauvaises Graines

LA BARBE À MAMAN

Nuage
  • Du 25 au 26 Mars — 2021

Spectacle

LA BARBE À MAMAN

En résidence du lundi 22 mars au vendredi 26 mars 2021

Idée originale et mise en scène : Bruno Michellod et Stéphane Bientz
Jeu interprétation : Stéphane Bientz, Pascale Goubert, Bruno Michellod
Construction: Bruno Michellod
Texte : Stéphane Bientz
Musique : Loïc Audureau (musique originale), Attwenger, Neveroddoreven, David Lynch, Julien Marchal, Nils Frahm, Sons of Kemet
Lumière : Corentin Praud
Regard extérieur : Marine Garcia-Garnier, Yan Giraldou, Pauline Phélix

Théâtre de marionnettes
Quatre types de marionnettes, pour retracer les histoires de Suzette, vieille dame qui s’enfuit de son EPHAD ; Loup, en crise et en prise avec ses hallucinations ; monsieur Claude, disparu de son bout de trottoir ; et Andie qui cherche l’équilibre : quatre protagonistes qui choisissent leur issue.

TEASERS VIDEO > Suzette / Loup / Monsieur Claude


Le monde s’est coupé en deux et je me suis retrouvé·e du mauvais côté : celui des indésirables, comme ils disent. Trop vieille, trop dingue, trop pauvre ou trop handicapé·e, je porte en moi les stigmates de l’exclusion sociale. Aujourd’hui, je suis sur la place publique et je murmure, debout. « Mais pourquoi et pour qui chantes-tu ? », me disent-ils.
Mauvaises Graines, c’est quatre histoires qui nous dévoilent les tourments liés à l’exclusion : nous cheminons du suicide de Suzette jusqu’à l’irréalisable exploit d’Andie, en passant par la crise délirante de Loup et la disparition soudaine de monsieur Claude. La dernière histoire, celle d’Andie, provoque le basculement et conclut Mauvaises Graines avec l’idée qu’il est temps de faire groupe.

Dans Mauvaises Graines, nous alternons les récits d’exclusion sans jamais nous apitoyer sur le sort de nos protagonistes. Se contenter de montrer leur échec, ce serait faire le jeu de la norme. Au début de chacune des histoires, nos marionnettes sont des
objets et considérées comme tels. Jusqu’à ce que leur parole soit entendue et fasse acte de joyeuse résistance dans un système sclérosé. Avec ce spectacle, nous souhaitons repenser nos acquis. Et si nos mauvaises graines faisaient germer l’espoir d’un changement des imaginaires… De nouveaux récits à raconter. Faire groupe. Envisager ces graines comme des îlots qui, à force, feront archipel. L’expérience individuelle devient alors commune : le JE s’ouvre vers un NOUS fédérateur, promesse de cohabitation et de nouvelles alliances.

LA BARBE A MAMAN

La Barbe à Maman est une compagnie de théâtre de marionnettes qui raconte des histoires sur les minorisé·e·s et qui détricote, avec poésie, humour et réflexion, les normes pesant sur nos peaux d’humain·e·s. Donner la parole aux invisibles, à celles et à ceux que l’on force à terre, que l’on évite, que l’on isole, que l’on désigne étranges, qui marchent de travers, qui pensent autrement, qui restent autour-de-et-jamais-au-centre : la Barbe à Maman, c’est côtoyer avec gourmandise celles et ceux qui cheminent loin des sentiers battus. La Barbe à Maman est née en 2017 de la rencontre entre un plasticien-performeur, Bruno Michellod, et un auteur-comédien, Stéphane Bientz avec un besoin commun de faire naître des histoires en marionnette.

Production : La Barbe à Maman
Coproduction : Cie du Pilier des Anges / Théâtre Halle Roublot
Aides et soutiens : Théâtre aux Mains Nues, La Nef - Manufacture d’utopies, Espace Périphérique (Mairie de Paris – Parc de la Villette), Scène 55, Le Manipularium / Cie Darû-Thémpô, Malévoz Quartier Culture (CH), Spedidam